Le pédalier - 21/08/2016 texte sur la voix

Dimanche, 21 août, 2016 - 12:30
Description d"une personne par sa voix, son souvenir auditif

Le ton commençait ainsi, entre positionnements de fonds et interrogations de tête.
Quand certains sujets pointaient, il fallait s’attendre à une variation automatique.
Quelques phrases introductives, propres aux personnes instruites, créaient un début.
Ce ton régulier, de neutralité entretenue
Virait en modulation, en indicateur malchanceux de perte de débat.
Il traduisait par sa seule résonance, le deuil de toute avancée probable.
Le plus édifiant était cette capacité à changer de mode.
Comme un instrumentiste avisé, ce rendu laissait présager bien des entrainements.
La mutation basculait en une demie seconde.
Tel un pédalier savamment noté, l’enclenchement s’opérait aux mêmes passages
Le manque de moyens hypothétiques marquait une accélération
La prise en compte de besoins autres, une montée en aigus
La considération déclarative de l’interlocuteur, par une phrase reflet.
Comme un tub de variétés réservé pour l’été,
Les pivots chromatiques faisaient parti des grilles d’accords, largement patinés.
Sans jamais s’actualiser avec les obligations familiales, autre que par une harmonique relative.

 

Pour tenter l'aventure : participez aussi !

Le tiers livre de François BON : Atelier - back to basics, 7 | aller chercher la voix des vivants
une exploration à partir de Ryoko Sekiguchi, « La voix sombre »